01/10/2012

PS - ECAUSSINNES AUTREMENT - SENIORS

SENIORS

 

ONU

1er octobre : Journée internationale des personnes âgées 

« La longévité est un acquis de santé publique et non une hypothèque sociale ou économique. En cette Journée internationale des personnes âgées, prenons l’engagement de veiller au bien-être des personnes âgées et de nous assurer leur participation fort utile à la société afin que nous puissions tous tirer parti de leur savoir et de leur aptitude.»

Ban Ki-moon, Secrétaire général, le 1er octobre 2012


Quelques chiffres…

Lors des 40 prochaines années, l'augmentation attendues des "seniors" c’est-à-dire de plus de 65 ans dépassera les 83%, celle des personnes dites du 4eme âge devrait progresser de près de 95%, tandis que les tranches d'âge des 90 ans et des centenaires devraient littéralement "exploser" avec une croissance respectivement de 230% et plus de 400%.

Cela signifie qu’Ecaussinnes comptera à terme près de 3.000 « seniors » (« 65+ ») dont plus de 1.100 personnes âgées de plus de 80 ans (soit une augmentation des "80+" de plus de 600 personnes).

 

Contexte et enjeux 

Si l'augmentation de l'espérance de vie est le signe d'un progrès de notre société dont on ne peut que se réjouir, il convient d’y apporter des réponses politiques réfléchies. La commune est  le premier niveau d’action pour répondre aux besoins et aux désirs des citoyens plus âgés. Le vieillissement de la population impose dès à présent la mise en place d'une politique adaptée d'accompagnement de nos aînés.

Si l'on constate déjà à l'heure actuelle un déficit de place d'accueil dans les maisons de repos, les prévisions démographiques montre que ce déficit va aller crescendo.

Il est dès lors impératif de mener une réflexion globale quant à la préservation de la dignité des personnes âgées; cette problématique nous touche(ra) toutes et tous.

Renforcement des services de soins à domicile, préservation de l'autonomie des aînés, renforcement des capacités d'accueil des maisons de repos, création d'un centre d'accueil temporaire de jour et de soins, construction d'un centre résidentiel ("seigneurie") constitué d'appartements adaptés à proximité des services offerts par une maison de repos.

Si des partenariats avec le privé peuvent être envisagés, il n'en reste pas moins que le coût journalier d'une place en maison de repos dépasse souvent le revenu moyen d'une pension. Le rôle du service public est aussi d'assurer une solidarité avec nos aînés à un juste prix.

 

MON ENGAGEMENT :

 

1. Maison de repos et de soins "Résidence Dè Scaussène"

Offrir un accueil de qualité et à un juste prix au sein de la maison de repos publique pour les personnes dont l’évolution de leur état de santé l’impose.

Agrandir la capacité d’accueil de la Maison de repos à raison de 15 lits supplémentaires.

Créer un Centre d’accueil et de soins de jour connexe à l’actuelle Maison de repos.

Un tel Centre  permet d’accueillir, pendant la journée, des personnes âgées de soixante ans au moins en perte d’autonomie, qui y bénéficient de soins familiaux et ménagers, des activités et repas offerts par la maison de repos et, au besoin, d’une prise en charge thérapeutique et sociale, de même que le transport entre le domicile et le Centre qui est assurée par le minibus social du CPAS.

Cela permet aux proches de se reposer sans culpabiliser. En effet , la plupart des patients atteints de maladie grave souhaitent rester chez eux entourés de leur famille. Le maintien à domicile suppose cependant une certaine organisation et demande à l'entourage du temps et de l'énergie. Le Centre d'accueil de jour répond au souhait des patients de continuer à exister socialement et offre aux familles la possibilité de s'octroyer un peu de temps pour elles.

 

2. Favoriser la conservation de l’autonomie des personnes

Informer, développer, diversifier, coordonner et soutenir des initiatives pour faciliter le maintien à domicile : télé-vigilance, livraison de repas, services de petites réparations, aide aux déplacements pour les courses vers les magasins et les marchés locaux, pour les soins,…

Soutenir les aidants proches en promouvant l'accès aux informations concernant les formes d’aide existantes en matière se soutien aux personnes âgées et en valorisant les structures d'aide à domicile.

 

3. Consolider les liens entre les générations

Une grande part des personnes de plus de 65 ans vivent en bonne santé et possèdent un savoir, de l'expérience, du temps, de l'énergie et des ressources financières. Certains souhaitent mettre cela au service de la société via une activité en tant que volontaire ou citoyen.

Valoriser le savoir des aînés dans la commune au bénéfice de tous, par exemple via les écoles de devoirs, en proposant aux aînés d'être témoins au cours d'histoire contemporaine (transmission de la mémoire collective), ou en favorisant les dons de livres d'époque dans les bibliothèques communales,…

Soutenir le volontariat en faveur des aînés comme les visites aux aînés isolés notamment

Renforcer le rôle et les actions du Conseil consultatif des seniors, notamment en lui confiant la mission de préparer et d’évaluer la mise en œuvre de la politique intergénérationnelle ainsi que celle de la personne handicapée.

 

------------------------

NOTRE FORCE, C'EST VOUS...

Alors, si comme nous, vous voulez  qu' ECAUSSINNES soit gérée AUTREMENT,


OSEZ L'AVENIR...

VOTEZ LA LISTE n°2, VOTEZ PS 

Commentaires

en tous cas c'est un bel engagement ! beaucoup aspirent à un maintien à domicile !
stéphanie

Écrit par : monte escalier | 17/10/2012

Les commentaires sont fermés.