17/01/2011

Travaux de voiries - les avenants douteux ou les errements d'une majorité...

Le dernier conseil communal de décembre a mis en lumière une "affaire" d'avenants relatifs à des travaux de voiries (près de 720.000 €) dont certains ont été payés (semble-t-il) avant toute décision du Collège ou du Conseil...

Entre flou artistique et insécurité juridique absolue, il est une fois de plus difficile de s'y retrouver tant les versions avancées par différents membres du Collège communal divergent. Pour clarifier cette situation, encore faudrait-il que les PV de Collège soient établis en temps et en heure...

Depuis près de deux ans, je n'ai eu cesse de dénoncer des dysfonctionnements "lourds" au sein de l'actuelle majorité par rapport au respect de procédures légales.

Ce que nous vivons ici avec les avenants pourrait être considéré comme une péripétie de plus s'il n'y avait un caractère parfaitement illégal à ces (non)décisions.

Pour rappel et pour faire simple, lors de travaux (voiries ou autres), tout dépassement du montant initial doit faire l'objet d'un avenant reprenant la nature et les causes des suppléments concernés. Pour pouvoir être mis en paiement, un avenant doit impérativement faire l'objet d'une décision du Collège communal (dans le cas où le dépassement est inférieur à 10% du montant initial) et doit être soumis à l'aval du Conseil communal (dans le cas où le montant dépasse les 10%).

S'il s'avère que des paiements ont été opérés sans décision du Collège, il faudra alors en déterminer les responsables. Ceci étant, il me semble qu'un avenant est un acte administratif officiel devant être rédigé par le service compétent (travaux), signé par les autorités communales compétentes (Bourgmestre et Secrétaire communal) sur proposition de l'Echevine des Travaux. En outre, le paiement d'un avenant doit obtenir l'aval du service des Finances (signé par l'Echevin des Finances).

Comment dès lors peut-on affirmer au sein de la majorité que des paiements d'avenants aient pu avoir lieu sans qu'aucun responsable politique (travaux, finances, bourgmestre) n'ait pris la peine de s'assurer que lesdits avenants avaient fait l'objet d'une décision de Collège ou du Conseil communal ???

Rejetter l'entièreté de la responsabilité sur l'Administration serait un peu trop facile...

Une fois de plus la majorité affiche publiquement ses désaccords, ses querelles internes et les dysfonctionnements qui en résultent.

Nous étions malheureusement habitués à être la risée politique de toute une Région, mais maintenant nous avons la certitude que la pseudo-majorité au pouvoir est incapable d'assurer le bon fonctionnement de notre Commune !!!

En attendant, quelles seront les conséquences (retards, litiges,...) sur le terrain pour les travaux de voiries en cours, notamment pour les riverains des rues Plume Coq, du Docteur Bureau, Pouplier, Breda, du Chemin de Fer, de Nivelles et de Scouflény ???

Outre un véritable scandale politique, nous assistons surtout à un énorme gâchis...

11:05 Écrit par Philippe Dumortier dans Actualité, Ecaussinnes, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voirie, travaux, avenant, affaire |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.