08/07/2009

La nouvelle gouvernance ne dispense pas de prendre en compte l'humain...

Peut-on encore descendre plus bas au niveau politique local ?

Il semblerait que oui...malheureusement !!!

 

Sans vouloir verser dans la récupération politique d'un évènement tragique, à savoir le décès d'un membre apprécié du personnel communal (à la famille duquel je tiens à présenter mes plus sincères condoléances), je pense qu'il y a tout de même lieu de faire un commentaire, surtout après les échos qui me reviennent et après tout ce que j'ai pu lire sur la BAR et même désormais dans la presse.

Le car communal

Les principes de bonne gouvernance, si chères à Madame HEMBERG (soucis que je partage par ailleurs),  stipulent effectivement qu'il ne peut y avoir d'utilisation à des fins privées de biens appartenant au domaine public.

Certes, ces principes doivent être respectés. Toutefois, à partir du moment où l'organe décisionnel compétent, à savoir le Collège, se positionne (ou ratifie) en faveur de la mise à disposition du car communal à l'ensemble des membres du personnel afin que ces derniers puissent rendre un dernier hommage à l'un de leur collègue, cela ne me paraît pas enfreindre un quelconque règlement dans la mesure où un employeur peut parfaitement décider de prendre en charge les frais inhérents à une cérémonie d'obsèques. Il en va de même, par exemple, pour la décision d'achat d'une couronne de fleurs.

Ceci étant, il me paraît judicieux, en vertu du principe d'égalité, que cela puisse se faire systématiquement à l'avenir à l'ocassion du décès de TOUT membre du personnel communal. Une décision de Collège en ce sens devrait selon moi d'ailleurs être proposée afin d'éviter à l'avenir toute polémique sur ce sujet... Il y a lieu également de veiller à ce que cette mise à disposition du car communal ne nuise pas aux autres missions de services publics que celui-ci est tenu de rendre par ailleurs.

Continuité du service public

Je peux tout naturellement et humainement comprendre que chaque agent communal soit désireux de rendre un dernier hommage à l'un de ses collègue décédé, en prenant congé pour la circonstance.

Par contre, le principe de continuité du service public impose un service minimal au public.

Il y a lieu dès lors, toujours selon moi, que l'Administration prenne les mesures qui s'imposent pour qu'une permanence (à savoir au moins un guichet accessible au public) ait lieu même durant une cérémonie d'obsèque.

Conclusions

Là où le bon sens et le respect élémentaire des personnes devraient l'emporter, il semble qu'à Ecaussinnes il en aille différemment... c'est navrant et même pitoyable de voir combien le climat politique local déteint au quotidien sur la gestion de notre Commune !!!

Même pour les choses les plus élémentaires, on voit à quel point l'absence totale de cohérence au sein de l'actuelle majorité entraîne des situations conflictuelles qui pourraient facilement être évitées...

Quand est-ce qu'Ecaussinnes va cesser d'être la risée de toute une Région ???

Comment peut-on encore faire confiance envers les politiques si de telles querelles stériles et enfantines continuent d'exister dans notre belle Commune ???

Il est grand temps pour chacun de faire son auto-critique et de se ressaisir...

Un peu de lucidité, de bonne volonté et de respect envers les agents communaux qui se dévouent au quotidien pour l'intérêt de tous, un peu de décence envers nos citoyens...est-ce vraiment trop demander ???



11:10 Écrit par Philippe Dumortier dans Ecaussinnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.