20/11/2008

LE PLAN GRAND FROID REVEILLERA-T-IL UNE MAJORITÉ DÉJÀ EN HIBERNATION ?

Le Plan Grand Froid

Le 6 septembre 2009, le Ministre de la Santé, de l’Action sociale et l’Égalité des Chances, Didier DONFUT, adressait un courrier à la Commune d’Ecaussinnes afin de rappeler les enjeux contenus dans le « Plan Grand Froid ».

Ce plan a pour but de prendre les mesures nécessaires pour prévenir tout état de besoin et répondre à toute situation sociale qui risquerait de s’aggraver durant la période hivernale (impossibilité de se déplacer pour aller faire des courses, se rendre à une consultation médicale en milieu hospitalier suite à un problème de santé ou de transport, ainsi que l’impossibilité de se chauffer ou se nourrir correctement).

Ce plan est d’application pendant la période hivernale (du 1er novembre 2008 au 31 mars 2009) suivant les conditions atmosphériques du moment (températures glaciales, comprises entre –10 et +5 degrés, verglas,…).

Le public prioritairement ciblé comprend les personnes handicapées, les personnes nécessiteuses dépendant du CPAS, les personnes âgées, isolées et les familles monoparentales.

Le « Plan Grand Froid » doit permettre notamment d’offrir à ces personnes un apport de nourriture, de vêtements chauds, de moyens de chauffage, une aide concrète pour faire les courses alimentaires et un transport en milieu hospitalier.

A Ecaussinnes, pendant que l’Administration travaille, les responsables politiques s’oublient…

Qu’est-ce qui est prévu à Ecaussinnes concernant le Plan Grand Froid ?

Il peut paraître étrange tout d’abord que l’activation de ce dispositif, bien que prévu à l’article 28 § 3 de la loi du 8 juillet 1976 organique des CPAS, revienne à une initiative des services administratifs communaux qui devraient se charger d’assurer le dispatching des demandes arrivant à la Commune sur un numéro vert dédié au « Plan Grand Froid ».

Néanmoins, administrativement parlant, il faut le souligner et saluer le travail remarquable fait par les services de la Commune et du CPAS qui ont avancés à grand pas dans ce dossier.

Politiquement, par contre, force est de constater l’absence totale de suivi de ce dossier. Pire, aucune information n’a été communiquée concernant ce Plan aux membres du Collège, pas plus qu’au Conseil communal ou à celui de l’Action sociale.

La seule trace « politique » dans ce dossier émane d’un courrier de la Bourgmestre qui à convoqué une réunion de concertation en date du 14 octobre afin de préparer les modalités du « Plan Grand Froid ». Aucun suivi n’a été ensuite mené par le Collège sur base du rapport des deux réunions (14 octobre et 7 novembre) sur ce thème … La seule réaction fut une nouvelle fois à l’initiative de la Bourgmestre qui a signé un « Avis à la population » relatif à ce Plan, sans qu’aucune information et conséquemment décision n’ait été prise par le Collège, ni par le Conseil de l’Action Sociale, alors même que ce Plan a des impacts financiers et organisationnels pour la Commune et le CPAS…

Ce Plan devait prendre ses effets au 1er novembre, nous sommes le 20 novembre et, à cette date, aucune informations, ni décisions officielles n’ont été communiquées ou prises par les autorités qui ont tout bonnement et simplement « oublier » de soumettre ce Plan aux organes décisionnels.

Outre l’infraction manifeste aux prescrits du Code de la Démocratie et de la Décentralisation, cet « oubli » témoigne d’un véritable mépris envers les institutions démocratiques locales !

Sans qu’aucun contrôle n’ait eu lieu de la part de la Secrétaire communale, un folder a déjà été distribué chez certains commerçants, les médecins et pharmacies de l’entité. Cela alors même qu’aucune mesure concrète n’ont été prises officiellement pour assurer un suivi des demandes de citoyens.

Questions en suspens

Nous sommes à la vieille d’un week-end que l’on annonce froid et rigoureux, or aucune instructions officielles n’ont été données aux services potentiellement concernés.

Ainsi, le dépôt communal devrait être chargé d’une partie du suivi logistique (courses, fourniture de vêtements provenant de la Croix-Rouge) du « Plan Grand Froid ». Mais qui doit être contacté, au sein du dépôt communal, relativement à tout problème d’approvisionnement des personnes en difficulté ? Ce service est-il opérationnel pour ce week-end ? Modalités pratiques ? Rôle de garde ?…

Quand la distribution de la feuille d’information à la population (2.500 exemplaires) de l’existence de ce Plan est-elle prévue ?

Quels budgets ont-ils été prévus pour la mise en place de ce Plan ?

Comment le CPAS peut-il remplir son rôle de transport social (à l’aide de la camionnette portant habillage publicitaire) alors qu’il ne dispose pas encore de chauffeur pour ce faire et que le projet de transport social lui-même n’a pas encore obtenu l’aval des autorités de tutelle ?

Conclusions

Des pistes ont été envisagées par l’Administration et soumises au pouvoir politique qui n’a pas réagit à ce jour.

Le fait que j’aie dénoncé ce fait, à l’occasion d’un Comité de Concertation « Commune-CPAS », ce jeudi 20 novembre, semble créer un électrochoc qui, je l’espère, activera un dossier « embêtant » pour la majorité. Je parie que nos responsables décideront probablement de porter ce point, en urgence, devant le Conseil de l’Action sociale et le Collège.

Seule l’aspect marketing politique et communication aux citoyens semble véritablement avoir été planifié, pour le reste, il règne un « joyeux » flou artistique.

« Oublier » de soumettre les modalités concrètes d’un projet légal aux organes décisionnels compétents (Conseil de l’Action Social, Collège et Conseil communal) relève-t-il de l’incompétence ou d’une distraction coupable ?

Madame LEPOIVRE est-elle déjà débordée ou trop occupée à se soucier de ses nouvelles compétences scabinales à la Commune, qu’elle en néglige à ce point son rôle social, certes moins porteur de voix, de Présidente f.f. du CPAS ?

Monsieur DOMANGE, qui occupe les mêmes fonctions que précédemment, est-il trop occupé à rattraper son retard dans d’autres dossiers qu’il en a oublié son rôle de responsable de l’Action sociale et de tutelle sur le CPAS ?

Le Collège est-il d’avantage préoccupé par ses querelles internes qu’il ne délaisse à ce point ses obligations envers les citoyens en difficulté de notre Commune et ses devoirs légaux envers le Conseil communal et celui de l’Action sociale ?

Mais tout va bien, rien n’est bloqué essayait-on, encore récemment, de nous faire croire…

Siffler la fin de la récréation est une chose, encore faut-il, une fois assis dans la classe ouvrir ses livres, apprendre ses leçons et faire ses devoirs…

Quoiqu’il en soit, j’invite la majorité à déposer, en urgence, une proposition de mise en place de ce Plan qui emportera, je l’espère, l’adhésion des membres des Conseil de l’Action sociale et du CPAS.


Philippe DUMORTIER,
Conseiller de l’Action Sociale

22:12 Écrit par Philippe Dumortier dans CPAS | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Hibernation Seriez-vous vous même en état d'hibernation politique ?

Écrit par : Ecaussinnois | 31/01/2009

"Aucune instructions officielles n'ont été données..."
Il serait temps de retourner à l'école pour revoir la langue française!

Écrit par : Ecaussinnoise | 31/01/2009

A Ecaussinnois(e) Merci d'avoir pris la peine de me lire.

Toutes mes félicitations pour l'attention que vous portez à l'importance d'une bonne maîtrise de la langue écrite.

Vous mettez l'accent sur un problème important qui est celui de l'orthographe des nouvelles générations, peut être faut-il aussi en chercher la cause dans la qualité de notre enseignement. Mais ce n'est pas ici le débat.

Je veillerai à être plus attentif lors de ma sortie d'hibernation ;-)

J'ose espérer que vous faites preuve de la même sévérité vis-à-vis de toutes les personnes que vous lisez et que vous appliqueriez ce retour à l'école également à vous-même à la première faute que vous commetteriez !

A part ce détail orthographique qui vous a fait à juste titre bondir, j'en conclus que vous n'aviez rien à reprocher au contenu de l'article lui-même.

En outre, il est plaisant de constater que lorsque je n'écris rien pendant un certain temps, je vous manque.

Votre intérêt pour mon blog et son amélioration est source de motivation.

Cordialement

Écrit par : PhD | 01/03/2009

Les commentaires sont fermés.